CAREX

            - 2019 - L'ASSOCIATION CAREX FETE SES 20 ANS - 2019 -

L'association s'appelle CAREX. Pourquoi CAREX? Parce qu'on a voulu éviter que cette appellation ait une connotation Chasse du Style AMCGE (association Meusienne des chasseurs de gibier d'eau). Le CAREX étant une plante typique des zones humides, nous avons retenu ce terme plus ouvert...

 

L'association a pour objet:

  • L'insertion harmonieuse de pratiques cynégétiques équilibrées, dans le respect de leurs diversités et de leurs traditions, au sein des zones humides ou aquatiques, ainsi que les politiques, pratiques ou actions qui peuvent leur être associées.
  • La protection de la nature et de l'environnement.

 

Ce site a pour objectif de vous présenter l'association CAREX. Vous y découvrirez la présentation et l'actualité de notre association. Vous pourrez obtenir plus d'informations sur nous et nous contacter. L'association CAREX est basée à Dieue (Meuse).

Vous pouvez parcourir le site CAREX à l'aide des liens de navigations dans le menu.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur CAREX et nous espérons que vous trouverez les informations que vous cherchiez.

Hutte meuse 038

Verdun

Ciel dégagé 25 °C

Ciel dégagé

  • Min: 23 °C
  • Max: 28 °C
  • Vent: 4 kmh ?°

Congrès Nationale ANCGE

La Meuse était le département hôte du 84ème congrès de l'Association Nationale des Chasseurs de Gibier d'Eau ( ANCGE) présidée par monsieur Didier VERGY qui s'est déroulé à Verdun du 10 au 11 mai 2019. L'association CAREX (gibier d'eau 55) qui fête ses 20 ans, remercie l'ANCGE d'avoir accepté son invitation et la FDC 55 pour son aide financière très remarquée dans la réalisation de ce congrès.

Durant cette manifestation, 35 départements ont été représentés. Des associations des Hauts de France, de Normandie, de Bretagne, du Pays de Loire, du Centre Val de Loire, d'Auvergne Rhône-Alpes, de PACA, de la Nouvelle Aquitaine, et du Grand Est ont fait le déplacement dans ce département où la chasse est bien ancrée dans les villages, les forêts, les plaines et bien entendu sur  les étangs, rivières et marais. Les FDC 51, 53, 54, 55, 57, 59, 83 et 88 étaient représentes. L'AMCGG et l'Association de la Chasse au Féminin via Artémis sa branche meusienne était également présentes.

Des personnalités du monde scientifique, cynégétique et de la vie publique nous représentant étaient présentes : Patrick MASSENET Président d’I.S.N.E.A. et d’O.M.P.O., Michel THOMAS Président de la Fédération Des Chasseurs de la Meuse et Eddie PUYJALON Président de C.P.N.T..

La journée du vendredi a permis aux associations de faire remonter les problèmes de terrain. Ensuite, les commissions DPM, DPF et scientifiques ont présentées leurs rapports annuels durant toute l'après-midi.

+ Concernant le DPM, Bruno LANCIEN a indiqué la difficulté de discuter parfois avec l'Administration sur les territoires du DPM.

+ La commissions DPF a été fortement sollicitée du fait que 2019 est une année d'adjudication. Depuis près de 2 ans, l'ANCGE travaille sur le dossier et a participé à de nombreuses réunions avec la FNC afin de mettre place un arrêté pour les amodiations. Les principales évolutions du DPF concernent:

- La durée: qui passe de 6 à 9 ans

- la modification des statuts des associations avant le 30/06/2019

- l'obligation par l'Etat de recevoir les adjudicataires sortants et la FDC 55 pour établir un cahier des charges

- l'ouverture à toutes les espèces

- la possibilité de licence dans le cas de rupture de bail

Etude migra

+ La commission scientifique a ensuite mis en avant les différents projets scientifiques en cours.

- Projet Portugal: L'ANCGE est partenaire de l'ESAC au Portugal pour la mise en place de bagues nasales et de poses de balises.

Ainsi    3 098 oiseaux ont été bagués sur différents sites sur principalement la sarcelle d'hiver et le colvert. Dans une plus petite mesure sur le souchet, le pilet, le morillon, et la nette rousse.

11 balises ont déjà été posées à ce jour.

Concernant le chevalier gambette, l'ANCGE est partenaire du GAET au Portugal. Des drapeaux de couleurs ont été posés au niveau des pattes de 347 gambettes afin d'être identifiable.

Les projets au Portugal représentent, pour l'ANCGE, environ 12 000€ d'investissement annuel.

 

Cartes

Projet Milouin avec OMPO

L'ANCGE participe au financement du projet milouin à hauteur de 12 000€. L'objectif étant d'arriver à améliorer les connaissances sur cette espèce, particulièrement en Biélorussie et dans les pays baltes.

Un point a également été réalisé sur l'opération "Balance ton nid". L'objectif de cette opération est de faciliter la reproduction locale d'oiseaux comme le colvert et de faire remonter les bons ou mauvais fonctionnements des tubes, de l'utilisation des nids par les oiseaux, de connaître la réussite de la reproduction. Plus de 1 000 nids ont ainsi été posés en peu partout en France et l'ANCGE espère pouvoir faire un retour d'expérience à l'automne 2019.

La récolte d'ailes est une des études phares de l'ANCGE depuis la saison 2013-2014. C'est ainsi qu'environ 65 000 ailes de canards et vanneaux ont été récoltés en 6 années en France... La saison qui vient de s'écouler est estimée à environ 15 000 ailes (soit la 2ème meilleure saison en termes de

nombre d'ailes récoltées). La Vendée reste le département en tête de la récolte avec environ 3 200 ailes. La Meuse a récolté 419 ailes. La Moselle en a récolté 16 et la Meurthe et Moselle doit nous retourner ces résultats. Cette étude est primordiale dans le cadre de la gestion adaptative. En effet les données sur l'âge ratio et le sexe ratio seront très importante pour évaluer les tendances démographiques et la reproduction. Si vous voulez y participer, n'hésitez pas à contacter l'Association CAREX ou à passer par ce mail etudes@ancge.asso.fr

Une vidéo sur les projets ANCGE a été réalisé sur chaine Youtube de l'ANCGE. https://www.youtube.com/watch?v=fDyNW97i8nA&fbclid=IwAR32w8q-6nalmsLgCz1K6ZXVG33raC9_Ozz8FnWJzBN6vkwN2MTe1WLpzl4

Un débat sur la gestion adaptative a eu lieu entre Mathieu Guillemain de l'ONCFS et Patrick Massenet de ISNEA sur la gestion des données dans le comité d'expert français qui doit statuer sur les scenarii de gestion. Le souhait des chasseurs est de travailler sur plusieurs scenarii. Pour le moment, c'est plutôt le scenario du plus fort qui l'emporterai. Les chasseurs n'étant pas majoritaire, cela pose de sérieux problèmes. Une solution collégiale ou la validation de différents scenarii serait plus efficace et plus soutenue par le monde de la chasse.

Les problèmes de niveau d'eau ont également été remontés par de nombreux départements dont la Vendée. La gestion de l'eau par l'Administration depuis plusieurs saison empêche les chasseurs de pratiquer leur passion. Et encore plus grave, cela entraine en perte en termes de biodiversité au niveau des marre de huttes. L'ANCGE va mettre en place une commission spécifique afin de proposer des solutions plus acceptables.

L'Assemblée s'est conclue par un apéritif et un diner de gala ou plus de 70 personnes ont échangé sur la passion du gibier d'eau dans une ambiance très conviviale et joyeuse.

De l'unanimité des présents et de l'ANCGE, l'organisation par CAREX fut une très grande réussite. Un grand merci à tous les bénévoles de l'association et principalement aux administrateurs CAREX.